Skip to main content

Supprimer la notification « Traffic de données désactivé » sous Android

Notification de traffic de données désactivé

Dans quelques minutes, l’image ci-dessus ne sera qu’un mauvais souvenir… Je vais en effet vous expliquer comment supprimer la notification de « Traffic de données désactivé » sous Android (testé sur un Xperia Ray avec Ice Cream Sandwich, mais la méthode fonctionne également sur Android versions inférieures). Il y a juste besoin d’avoir le root.

Connectez votre téléphone au PC, puis placez ce fichier sur votre carte SD, de préférence à un endroit où vous pourrez accéder facilement. Installez l’application Root Browser depuis Google Play.

Débranchez votre téléphone, puis lancez Root Browser. Recherchez le fichier que vous avez placé sur la carte mémoire, faites un appui long dessus, et sélectionnez « Open in text editor ».

Sélectionnez la partie surlignée puis appuyez sur la 2e icône en partant de la droite pour copier :

Édition de custom_settings

Retournez à la racine du système de fichiers, puis allez dans /system/etc/customization/settings/com/android/phone/ où vous trouverez un fichier du même nom. Idem, éditez le fichier, placez-vous au bon endroit (juste avant la balise < /settings >) puis collez le texte à l’aide de l’icône de droite.

Cliquez sur « Save » en bas, et redémarrez votre téléphone. Et voilà 😉

Lire la suite

Rooter les Sony Xperia sous Ice Cream Sandwich

Youhou, c’est la fête ! Depuis quelques jours, Android 4, soit Ice Cream Sandwich, est disponible pour certains Sony Ericsson Xperia. Pour l’installer, il faut que vous téléchargiez le logiciel PC Companion et procédiez l’installation à partir de là (tout est expliqué dans le logiciel).

Oui mais… Et le root ? Eh bien… Il ne sera pas conservé. Par contre, un exploit est déjà disponible grâce à DooMLoRD du forum XDA, et je vais vous expliquer la méthode 🙂

Pour rappel, rooter un smartphone ne supprimera PAS vos données et ne fera PAS sauter la garantie (contrairement au déverrouillage du bootloader).

Android Ice Cream Sandwich

Tout d’abord, assurez-vous de posséder le bon firmware, on ne sait jamais. Pour cela, sur votre téléphone, allez dans Préférences, À propos du téléphone, et sur la dernière ligne, vérifiez que « Numéro de build » possède bien la valeur 4.1.A.0.562.

Ensuite, téléchargez et extrayez l’archive de DooMLoRD. Téléchargez également les drivers ADB pour être sûr que votre téléphone soit bien reconnu par votre PC.

Activez le débogage USB (Paramètres, Option pour les développeurs, « Débogage USB ») ainsi que le mode Sources inconnues (Paramètres, Sécurité, « Sources inconnues »). Vous pourrez le réactiver après l’opération si vous le souhaitez.

Connectez alors votre smartphone au PC. Fermez toute fenêtre qui pourrait s’ouvrir (Explorateur Windows…), et quittez complètement PC Companion ou tout logiciel qui pourrait interagir avec votre smartphone (clic droit sur l’icône de PC Companion vers la zone de l’horloge, « Quitter »). Il est également conseillé d’augmenter le temps de veille de l’écran à 10 minutes.

Lancez alors le fichier runme.bat. L’écran suivant s’affiche ; appuyez sur une touche pour commencer.

Sony Ericsson ICS - Root - Étape 1

Dans la fenêtre DOS s’affiche alors ceci :

Sony Ericsson ICS - Root - Étape 2

Votre téléphone va redémarrer plusieurs fois, se déconnecter/reconnecter plusieurs fois, pas de panique. Fermez à chaque fois les fenêtres de l’explorateur Windows qui pourraient s’ouvrir.

La fenêtre DOS devrait se terminer, comme ci-dessous, par la ligne « ALL DONE!!! » :

Sony Ericsson ICS - Root - Étape 3

C’est fini ! Appuyez sur une touche et déconnectez le téléphone. Rapide, non ? Vérifiez que le root a bien été fait en installant une application de type Root Explorer ou Titanium Backup.

Si jamais le root n’avait pas fonctionné, voilà quelques pistes possibles :

  • vous n’avez pas les drivers ADB installés ;
  • la mémoire de votre téléphone est archi-pleine ;
  • faux-contact (ou débranchement par mégarde) du câble USB ;
  • votre téléphone n’est pas un Sony Xperia récent mis à jour vers ICS.

La première joie que l’on peut éprouver en rootant son téléphone est de supprimer la notification « Traffic de données désactivé » qui est bien relou 🙂

Lire la suite

Changer l’encodage des caractères d’un fichier (automatiquement)

Cette semaine, j’ai dû faire des scripts pour récupérer le résultat de requêtes SQL provenant d’un vieux tromblon, un Windows NT avec une base SQL Server 2000. Ce con m’enregistrait les fichiers avec un encodage UTF-16LE. J’ai dû passer par l’astuce suivante afin de le ré-encoder en ANSI (iso-8859-1) pour qu’il puisse être traité par mon script Perl.

Tout d’abord, commencez par télécharger LibIconv pour Windows. Ce petit utilitaire est en fait le portage sur Windows d’un utilitaire présent de base dans Linux, iconv. Il fait partie d’un plus gros package qui s’appelle GnuWin. Téléchargez-le et installez-le donc.

Une fois l’installation terminée, allez dans C:\Program Files\GnuWin\bin, et sélectionnez les 4 fichiers qui se trouvent dans le dossier. Vous les copierez dans le dossier où se passera la conversion.

Dès lors, si vous souhaitez par exemple convertir un fichier UTF-16 en ANSI, ouvrez une invite de commande Windows, faites un petit cd pour vous placer dans le répertoire où vous souhaitez faire la conversion (avec les 4 fichiers copiés précédemment), et faites :

iconv -f encodage_base -t nouvel_encodage fichier_base.txt nouveau_fichier.txt

Notez qu’il faut que vous indiquiez le nom de l’encodage tel que iconv le comprendra. Dans mon cas, iconv ne comprenait pas UTF-16LE ; j’ai dû lui indiquer simplement UTF-16 pour qu’il comprenne.

Remarque : si vous souhaitez réaliser des conversions ponctuelles à la mano, le logiciel Notepad++ le fait très bien (Encodage => Convertir en…).

Lire la suite

Apprendre le langage RUBY

Connaissez-vous le Ruby ? Apparemment, il s’agit d’un langage très puissant, et de plus en plus utilisé dans le monde de l’informatique, en particulier depuis que le framework Ruby on Rails, permettant de créer facilement des applications Web efficaces et bien conçues. Les profils connaissant le Ruby sont de plus très recherchés par les entreprises.

Il peut être difficile parfois d’apprendre un nouveau langage de programmation, surtout quand on a pas trop le temps. Heureusement, il y a un nouveau site qui a pointé le bout de son nez ces derniers temps : Ruby Monk. Ils vous permettra d’apprendre le langage Ruby de façon interactive et agréable. Vous devrez faire des petit exercices, et le Monk vous fera la correction en temps réel !

Comme on dit souvent, « y’apuka » 🙂

Liens : site officiel du langage Ruby

Lire la suite

Installer des modules incompatibles dans Firefox et Thunderbird

Avec le nouveau rythme de mises à jour chez Mozilla, les versions de Firefox et Thunderbird se succèdent et ne se ressemblent pas et se ressemblent. Ainsi, de nombreuses extensions sont rendues incompatibles avec les nouvelles versions de Firefox et Thunderbird du jour au lendemain.

Pourtant, un simple réglage permettrait d’installer des vieilles extensions dans les nouvelles versions de Firefox et Thunderbird. Je vais donc vous expliquer comment rendre compatible une extension avec Firefox et Thunderbird.

Prenons le cas concret de iLeopard Mail. Il s’agit d’un thème donnant l’apparence de Leopard Mail (client Mac) à votre Thunderbird, même sous Windows. L’extension fonctionne pour Thunderbird 3.2, mais pas les nouvelles versions 5 et 6. Nous allons corriger ça.

Commencez par téléchargez le fichier du module que vous voulez rendre compatible, qui a normalement l’extension .jar. Si vous ne voyez pas l’extension à la fin du fichier, il va falloir l’afficher. Dans l’explorateur, cliquer sur Organiser >>> Option des dossiers et de recherche >>> Affichage, et dans la liste, décocher la case « Masquer les extensions dont le type est connu ».

Changez l’extension .jar en .zip. Vous pouvez alors l’ouvrir comme une archive, et voir plusieurs fichiers à l’intérieur. Extrayer le fichier install.rdf puis éditez-leavec un éditeur de texte (Notepad, Wordpad, etc.). Repérez la ligne

<em:maxVersion></em:maxVersion>

Vous devriez voir un numéro, entre ces deux balises. Changez ce numéro, et mettez par exemple 20.

Enregistrez, mettez à jour le fichier ZIP, re-changez l’extension en .jar, puis installez-le comme une extension Thunderbird. C’est bon, l’extension marche dans votre logiciel, jusqu’à la version 20 !

Attention : cette méthode est sans danger pour la plupart des extensions. En revanche, pour certaines « grosses » extensions donc le fonctionnement est plus compliqué, il se pourrait que la méthode ne marche pas.

Lire la suite