Skip to main content

Acheter et utiliser des bitcoins

Présentation du bitcoin

Le bitcoin est une monnaie décentralisée, donc fonctionnant sans autorité centrale. C’est à dire qu’aucune banque ne la gère ou la distribue. À la place, chaque utilisateur qui utilise des bitcoins se retrouve en possession d’une partie du gigantesque livre de comptes mondial des utilisateurs du bitcoin. Dans se livre se trouve l’intégralité des transactions bitcoin.

D’ailleurs, comment sont générés les bitcoin ? Comme le dit Ploum dans son article Bitcoin pour les nuls, « chaque bitcoin est en fait la solution à un problème mathématique ultra-complexe. De par sa conception, nous savons qu’il existe un total de 21 millions de solutions différentes à ce problème mathématique« . Afin de générer des bitcoins, il faut donc utiliser un logiciel qui va « miner », c’est à dire réaliser des opérations cryptographiques visant à trouver une des solutions à ce problème. Lorsqu’une solution est trouvée, le système « récompense » l’utilisateur par une quantité plus ou moins importante de bitcoins.

Nous savons qu’il existera au maximum 21 millions de bitcoins dans le monde. Ce chiffre de 21 millions devrait être atteint aux alentours de 2033. Plus le temps passe, plus les solutions sont difficiles à trouver. Il faut donc des machines de plus en plus puissantes pour « miner du bitcoin » : il s’agit de cartes graphiques que l’on désigne par le terme « asic » (les cartes graphiques sont plus puissantes que les processeurs pour ce genre d’opérations).

Nombre de bitcoin en circulation en fonction du temps

Bref, tout ça pour dire que nous n’allons pas miner nous même du bitcoin, mais en acheter auprès d’autres personnes qui en possèdent déjà. Nous allons pour cela passer par une place de marché européenne, Paymium (anciennement Bitcoin-Central). On n’est pas obligés d’acheter des bitcoins entiers (car le cours est en ce moment environ à 450€ le bitcoin), mais on peut tout à fait en acheter des décimales (exemple : 0.2531 btc).

Attention : le bitcoin n’est pas une monnaie anonyme (voir cet article), dans le sens où tout le monde peut voir quelle quantité de bitcoins a transité d’une adresse vers l’autre (une adresse est une suite de caractères aléatoires générée automatiquement). Cependant, on peut faire en sorte que personne ne sache qui se cache derrière telle ou telle adresse.

Depuis la sortie de cet article, de nombreux sites ont été développés pour acheter des bitcoins. Le site dont j’explique le fonctionnement ci-dessous n’est pas le plus simple à utiliser, notamment parce qu’il faut envoyer sa carte d’identité, puis pour chaque procédure d’achat de bitcoins, il faut passer par un virement bancaire, ce qui est très lent.

Je recommande aujourd’hui de choisir un autre site parmi ceux-ci, un qui permettra d’acheter des bitcoins par carte bancaire. Je n’en ai essayé aucun, je ne peux donc pas conseiller l’un plus que l’autre, mais je vous recommande d’en choisir un simple, qui accepte le paiement par CB, et ne nécessite pas de vérification d’identité.

Une fois que vous aurez choisir une plateforme d’achat, créé un compte, et acheté des bitcoins, vous pourrez reprendre la lecture de ce guide au chapitre « Rapatrier ses bitcoins sur un porte-monnaie virtuel ».

Se créer un compte sur la place de marché Paymium

Avant de commencer, sachez qu’utiliser le bitcoin est tout à fait légal. Les autorités s’en mordent un peu les doigts, car les transactions ne peuvent pas être surveillées. Mais posséder des bitcoin n’est pas illégal : le flou juridique règne encore.

Nous allons commencer par créer un compte sur Paymium. Afin de pouvoir acheter des bitcoins, vous devrez justifier de votre identité, et donc transmettre des documents justificatifs à Paymium (type carte d’identifié, justificatif de domicile, RIB…). Pas de panique : il s’agit d’une société française, reconnue, et fiable. Attention, la procédure peut-être longue (deux ou trois semaines). À plus tard !

Nous voilà deux ou trois semaines plus tard ; vous avez transmis vos documents, Paymium a validé votre compte. Connectez-vous : vous arrivez sur votre tableau de bord.

La première chose à faire est d’alimenter votre compte en euros : pour cela, cliquez sur la rubrique du menu de gauche « Alimenter votre compte en euros », où tout sera expliqué pour faire un virement bancaire. Veillez à bien saisir votre identifiant (de la forme BC-Uxxxxxx) dans le champ « Motif » ou équivalent du site de votre banque. Sans ça, Paymium ne saura pas sur quel compte transférer l’argent que vous lu aurez envoyé, et il vous faudra engager une procédure pour le récupérer. Là encore, il faut patienter (juste 2 ou 3 jours).

Échanger des euros contre des bitcoins

Une fois en possession d’euros sur votre compte, cliquez sur « Échanger » dans le menu de la barre du haut, puis sur « Acheter des bitcoins » dans le menu de gauche. Le petit formulaire présente deux champs que vous pouvez modifier : Prix, et Quantité. En effet, comme le Bitcoin est une monnaie dont le cours est fluctuant, vous pouvez spécifier le prix auquel vous souhaitez l’acheter. Vous aurez beaucoup plus de chances de voir votre ordre accepté si vous saisissez un prix élevé (les vendeurs seront mieux payés), mais cela vous fera alors moins de bitcoins pour vous. C’est pour cela que je vous recommande de laisser la valeur qui s’inscrit dans la case « Prix » au chargement de la page.

Pour remplir la case « Quantité », vous allez devoir procéder par tâtonnement en saisissant des décimales (exemple : 0,2532 bitcoin) afin que le total soit proche de l’argent que vous avez viré sur votre compte (ou pas, vous pouvez choisir de n’en échanger qu’une partie). Une fois que vous êtes satisfait, cliquez sur « Acheter ».

Normalement quelques secondes après, votre ordre est exécuté : victoire ! Vous possédez des bitcoins. Nous allons maintenant les rapatrier dans un porte-monnaie virtuel.

Rapatrier ses bitcoins sur un porte-monnaie virtuel

Il existe deux manières de stocker ses bitcoins : « à froid » (cold storage) ou « à chaud » (hot storage). Le premier type est, pour moi, le plus sécurisé car le porte-monnaie est situé chez vous, sur votre ordinateur. Vous pouvez même le déplacer sur une clé USB ou un disque-dur, voir l’imprimer (en fait, un porte-feuille est juste une adresse de caractères aléatoires, dont l’accès peut être protégé par mot de passe ou clé). L’inconvénient est que si vous supprimez votre porte-feuille ou si vous vous faites voler votre ordinateur, les bitcoins stockés dans votre porte-feuille seront définitivement perdus.

C’est pour cela que certains préfèrent utiliser le hot storage, c’est à dire des services de portefeuille virtuel en ligne. À vous de voir ce que vous préférez (lisez choisir votre portefeuille Bitcoin). En tout cas, mon tuto s’appuiera sur du stockage à froid, qui présente l’avantage d’être facile d’utilisation pour des transactions ponctuelles et peu importantes.

Téléchargez le logiciel Electrum (gratuit). À l’ouverture, vous pouvez aller dans Tools > Preferences > Appearence pour passer la langue en français si vous le souhaitez (puis redémarrer le logiciel pour prendre en compte les changements). Allez ensuite dans Fichier > Nouveau / restaurer afin de créer un portefeuille. Donnez-lui un nom, puis cliquez sur Suivant.

Je vais ensuite passer rapidement sur la suite des opérations : sachez juste que l’on définit certains paramètres de sécurité liés au portefeuille. Choisissez « Standard Wallet », Suivant, « Create a new seed », Suivant, « Standard », Suivant.

On arrive alors sur une page de « Génération de graine », qui présente des mots choisis aléatoirement. Procédez religieusement comme indiqué et écrivez ces mots sur une feuille de papier que vous conserverez en sécurité. Si un jour, vous perdez l’accès à ce portefeuille (et donc à l’argent qui pourrait y être stocké), la connaissance de ces mots vous permettra d’y regagner l’accès. Vous pouvez également cliquer sur l’espèce de code barre en bas à droite, afin de générer un QRcode. Avoir ce QRcode en sa possession revient à connaître les mots : vous pouvez donc enregistrer l’image puis l’imprimer, si vous ne voulez pas noter les mots.

Après avoir cliqué sur Suivant, le logiciel vous demande de retaper les mots. Et oui, c’est pas de la blague : ces mots sont la seule manière de regagner l’accès à votre portefeuille, et donc vous éviter de perdre des sous. Le logiciel prend soin de vous 🙂 Si vous êtes passé par le QRcode, vous pouvez aller le sélectionner en cliquant sur l’icône de dossier, et en navigant jusqu’à l’image du QRcode que vous avez enregistrée précédemment. Tant que vous ne pourrez pas cliquer sur Suivant, c’est que vous n’aurez pas saisi les mots correctement.

L’étape suivante consiste à choisir un mot de passe. Plutôt que de choisir votre prénom et votre date de naissance comme vous le faites habituellement (je vous connais), je vous conseille d’utiliser un gestionnaire de mots de passe tel que KeePass (gratuit). Ce genre de logiciel vous permet de gérer les multiples noms d’utilisateurs/mot de passe que vous utiliser au quotidien. Oui, vous devez utiliser un mot de passe différent pour chaque site. Vous pouvez trouver de bons tutos sur Internet. Allez, je suis sympa, je vous mets le tuto de la CNIL :

Après avoir cliqué sur Suivant, on arrive sur l’interface principale du logiciel :

Allez dans l’onglet « Recevoir ». Vous pourrez voir qu’une adresse Bitcoin vous a été générée : copiez-la dans votre presse-papier en cliquant sur la petite icône bleue. Vous pouvez saisir une description si vous le souhaitez : elle sert uniquement pour vous y retrouver, vous n’êtes pas forcément obligés d’en indiquer une. Laissez le reste des réglages par défaut (pas de montant et pas d’expiration). Cliquez ensuite sur Enregistrer.

L’adresse Bitcoin que vous avez actuellement dans votre presse-papier est celle à indiquer sur le site où vous avez acheté vos bitcoins. Cela permet au site de savoir que les bitcoins que vous avez achetés doivent être virés sur ce portefeuille.

Note aux pirates du dimanche : j’ai flouté les infos confidentielles par principe, mais y a pas eu d’argent qui a transité par ce portefeuille, et il a été supprimé une fois que j’ai pu prendre mes captures d’écran, donc ne perdez pas votre temps 🙂

Envoyer des bitcoins

Pour envoyer des bitcoins à quelqu’un, rien de plus simple : cliquez sur l’onglet Envoyer, saisissez l’adresse de votre correspondant, un commentaire éventuel dans la case Description puis le montant. Terminez en cliquant sur Envoyer, où il vous sera demandé le mot de passe de votre portefeuille.

Notez que chaque transaction nécessite des frais collectés par le réseau. Donc vous ne pourrez pas virer l’intégralité de votre porte-monnaie, vu qu’il faut prendre en compte les frais. Plus les frais sont importants, plus les virements sont effectués rapidement. Les frais augmentent avec le temps, au fur et à mesure que de plus en plus de gens utilisent le Bitcoin, et qu’il y a donc de plus en plus de transactions à traiter… c’est l’inconvénient de la démocratisation de cette technologie.

Lorsque votre virement aura été envoyé, il nécessitera l’approbation de quelques peers (utilisateurs) du réseau. Personne ne validera votre transaction à la mimine, hein, ce sera automatique. Comme je le disais, ceci est dans le but d’éviter la fraude et la duplication de bitcoins (tout le monde possède une partie du livre de comptes). Donc là encore, il vous faudra attendre un moment, le temps que votre transaction soit approuvée puis validée par le réseau.

Conclusion

Nous avons vu comment obtenir et rapatrier des bitcoin. Quoi que vous décidiez d’en faire par la suite, gardez à l’esprit que vous n’êtes pas totalement anonyme, car tout le monde peut voir quelle quantité de bitcoin a transité de telle adresse vers telle autre adresse (exemple).

Toutefois, il peut être difficile de remonter jusqu’à une adresse qui vous identifie en multipliant les transferts entre des portefeuilles que vous aurez créés. C’est ce qu’on a fait dans ce tuto, en se servant du portefeuille comme d’un relai. Vous pouvez ainsi multiplier les relais si vous souhaitez d’avantage de sécurité.

Vous pouvez également utiliser un service de bitcoin laundering (blanchiment) afin de mélanger vos bitcoins avec ceux des autres, et qu’on ne sache plus quels bitcoins proviennent de quelle adresse. Oui, comme la mafia ! Je vous laisse vous renseigner sur ce principe.

N’hésitez pas à poser vos questions ou à me signaler des erreurs/imprécisions 🙂

Lire la suite