Skip to main content

Concert Lindsey Stirling @ Radiant-Bellevue, Caluire, 3 Juin 2013

Dans le cadre de sa deuxième tournée européenne, la jeune violoniste américaine Lindsey Stirling nous a fait la plaisir de passer par Lyon, et plus précisément à la salle du Radiant-Bellevue à Caluire. C’était également la première fois que j’allais voir un concert dans cette salle, étant plutôt un habitué du Transbo à Villeurbanne.

Un mot sur la salle justement : non seulement elle est bien plus grande que celle du Transbordeur, mais elle est aussi beaucoup plus agréable. Tout le hall est éclairé par des grandes baies vitrées qui donnent sur les versants de la Saône. Une terrasse permet de boire tranquillement une chopine bien fraîche en attendant que le concert commence !

Mais bref, passons aux choses sérieuses : le concert. Pour les connaisseurs de Lindsey, vous devriez vous douter que le concert allait être plein d’énergie… Et c’était le cas ! Lindsey a littéralement déchaîné le public de la salle en interprétant l’intégralité (ou la quasi-intégralité) de son répertoire musical.

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon



Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Bien que le concert ait été très dynamique dans l’ensemble, Lindsey a quand même pris le temps de laisser retomber la pression en jouant des morceaux plus doux, ou en faisant des mini-entractes pour pouvoir aller se changer.

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon

De nombreux jeux de lumière plutôt réussis agrémentaient la scène assez sobre. Un écran géant était notamment disposé au fond de celle-ci pour permettre d’afficher tantôt des scènes en rapport avec les titres joués, tantôt des fonds unis ou psychédéliques avec l’ombre pré-enregistrée de la violoniste.

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Le répertoire de Lindsey Stirling contient beaucoup de reprises de célèbres musiques de la culture geek. Pour les plus connues, citons le medley des musiques de la bande-son de Zelda, ainsi que celui de la bande-son du Seigneur des Anneaux.


Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Enfin, nous avons eu droit à quelques reprises : plusieurs titres de Mickael Jackson, et un titre d’Evanescence, My Immortal, le tout se mêlant très bien à l’ambiance du concert.


Bref, vraiment un bon concert avec une artiste montante, très douée, passionnée parce qu’elle fait et très agréable avec ses fans et son public. Si vous avez l’occasion de la voir lors de sa prochaine tournée, foncez 😉

Lindsey Striling sur scène à Lyon

Vous pouvez voir plus de très belles photos prises par un professionnel lors de l’un de ses concerts ici. Et pour plus d’infos sur Lindsey Stirling, vous pouvez suivre sa communauté française via le site lindseystirling.fr.

Lire la suite

Nujabes ft Shing02 – Luv(sic) Part 6 (Grand Finale)

C’est aujourd’hui que Shing02, artiste ayant longuement collaboré avec le DJ de hip-hop japonais Nujabes, vient de mettre à disposition des internautes la sixième et dernière partie de l’oeuvre majestueuse Luv(sic), oeuvre de hip-hop et downtempo en plusieurs morceaux.

Le titre du morceau provient de sic, l’adverbe latin signifiant « tel que cela a été écrit », et de Love (« Amour »), orthographié Luv, donnant ainsi Luv(sic).

Shing02 et Nujabes ont commencé à travailler sur Luv(sic) depuis l’année 2000. Les différentes parties ont donc été écrites et enregistrées entre 2000 et 2010 (la deuxième partie notamment a été écrite après les attentats du 11 Septembre). Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire complète du morceau, cliquez ici pour lire le récit de Shing02.

Nujabes a disparu le 26 Février 2010 dans un accident de voiture, il y a donc 3 ans aujourd’hui. Jun Seba, ta musique enchante désormais les anges du paradis. Rest in Peace.

Lire la suite

Bonobo – The North Border en préco, sortie le 1er Avril

Non, ce n’est pas un poisson d’Avril anticipé (ou alors, un de très mauvais goût) : le prochain album du DJ anglais Bonobo, qui se nommera The North Border, sortira le 1er Avril 2013. D’ici là, vous pouvez le pré-commander sur son site, ou écouter le premier titre, Cirrus.

La vidéo a été réalisé par l’excellentissime Cyriak, on se demande pourquoi les deux ne se sont pas associés plus tôt !

Si vous ne connaissez pas ce fantastique artiste, voilà deux ou trois de ses titres les plus connus (et mes préférés) : Ketto, Wayward Bob et Nothing Owed.

Du lourd en perspective !

Lire la suite

Chinese Man – Le Pudding (Astérix et Cléopâtre)

Astérix et Cléopâtre (le vrai, pas la copie debbouzée) est un film d’animation de 1968 de René Goscinny, Albert Uderzo et Lee Payant. Pour les plus âgés d’entre-vous, vous replongerez sans doute en enfance en revoyant ces images… c’est ce qui m’est arrivé, j’ai dû voir le film quand j’avais 8 – 10 ans 🙂 ici mixée avec un titre de Chinese Man, appelé bien évidemment Le Pudding. Version originale en bas de l’article.

Remixée par Léo le bug :

Version originale :

Lire la suite

Arrivera-t-on un jour à court de musique ?

Comment quantifier le nombre de musiques qu’il est possible de créer ? Peut-on créer une infinité de sons ? Est-ce que les musiques que l’on crée aujourd’hui sont entièrement nouvelles, ou sont-elles inspirées des musiques déjà crées ? Plein d’intéressantes questions auxquelles tente de répondre Mickael de @vsauce.

Comme il l’indique dans la vidéo, le nombre de musiques qu’il est possible de créer n’est… pas infini. C’est bel et bien un nombre fini. Ce nombre possède plus de 63 millions de chiffres ! À titre de comparaison, le nombre d’atomes qui composent la Terre entière est un nombre sur 50 chiffres. Ça donne le vertige !

Plusieurs choses peuvent expliquer le fait que l’on arrivera probablement jamais à cours de musique. L’une d’entre elles étant que tout est un remix de choses que l’on a déjà pu entendre ou voir par le passé. Nous puisons notre inspiration dans ce que l’on a vécu. Kirby Ferguson, cinéaste new-yorkais, a d’ailleurs réalisé une mini-série de quatre épisodes à propos de ce constat : Everything is a Remix.

Vous ne me croyez pas ? Le site Sounds Just Like… recense les musiques qui se ressemblent. Essayez avec Surfin’ USA (The Beach Boys) et Sweet Little Sixteen (Chuck Berry). Un autre exemple avec des musiques plus récentes : California Gurls (Katy Perry) – Tik Tok (Ke$ha). Encore un : Sweet Home Alabama (Lynyrd Skynyrd) versus Werewolves of London (Warren Zevon). Impressionnant, non ?

Pour finir, la vidéo très intéressante suivant reprend le même principe. Un trio nous montre que seulement 4 cordes, 4 sonorités, se retrouvent dans plus de 80 chansons ! Don’t Stop Believing (Journey), Where Is the Love (Black Eyed Peas), Let It Be (The Beatles), Pokerface (Lady Gaga). Tous ces titres se basent sur les mêmes sonorités.

C’est la beauté de la chose : même si le nombre de combinaisons musicales est infini (le nombre est fini, mais tellement gigantesque qu’on peut le considérer comme infini), nous choisissons inconsciemment de répéter les mêmes sonorités, simplement parce que nous les aimons bien ! Ce qui n’empêche pas de créer des milliers de chansons toutes différentes les unes des autres. Personne ne pense aux Beatles en écoutant Lady Gaga, pourtant, les deux chansons se basent sur la même combinaison de notes. Paradoxal, non ?

Si vous aimez les mind blowers de ce genre, suivez la chaîne de Vsauce !

Lire la suite