Skip to main content

Que faire si on rencontre un extra-terrestre ?

Cet article est la libre traduction de cette image (source).

Imaginons… que vous rencontriez un extra-terrestre

Oui, je sais : c’est plutôt improbable. Ça ne sera sûrement pas vous. Mais ce serait une bonne idée de prendre quelques minutes pour y réfléchir. Pourquoi ? Eh bien, parce que la plupart des historiens et des scientifiques s’accordent à dire que cela serait le moment le plus important de toute l’Histoire de l’humanité. Plus important que ça :

Premiers pas sur la lune

En fait, il est même généralement admis que pour les générations futures, l’Histoire serait divisée entre la période « pré-contact » et « post-contact » au lieu de « avant Jésus-Christ » et « après Jésus-Christ » tel que nous l’utilisons aujourd’hui. Pour ainsi dire, vous seriez la personne la plus importante de l’Histoire. Encore plus que Jésus.

Le jour où vous établirez ce contact sera inscrite dans toutes les cultures et civilisations, aussi longtemps qu’existera l’espèce humaine. Ce sera un moment décisif pour toute notre espèce. Mais essayez de ne pas y penser. Vous pourriez paniquer et tout foutre en l’air. Gardez juste ces quelques points à l’esprit, et tentez de garder votre calme.

Première chose : arrêtez de bouger !

Les aliens seront habitués aux choses qui se tortillent et qui cherchent à s’échapper. Ils auront probablement déjà fait l’essai avec un poisson ou un oiseau qu’ils auraient regardé se débattre bêtement jusqu’à la mort. Ils savent que c’est ce que des organismes non-conscients d’eux-mêmes font. Vous tenir tranquille est la première chose à faire pour leur montrer que vous agissez de manière réfléchie et que vous êtes self-aware.

Des statistiques basiques indiquent que vous n’aurez pas à paniquer : entre la vitesse avec laquelle la technologie progresse, et la quantité phénoménale de temps qu’une espèce doit survivre avant d’aller dans l’espace interstellaire, les chances que l’ont soit technologiquement à moins de 5000 années des aliens est très proche de zéro. Voyez-le comme ça : ce ne sera pas « lasers contre flingues », ce sera plutôt « armes nucléaires contre éponges ». Le fait que vous soyez toujours vivant indiquera qu’ils nous donnent l’autorisation d’exister. Se battre contre eux à la Matrix n’arrivera pas, donc détendez-vous.

Ne paniquez pas quand vous les verrez. Ils auront l’air bizarre, et n’auront peut-être même pas de corps. Ils ne ressembleront probablement à rien qui ait jamais existé sur la Terre. Bref : tenez-vous tranquille, soyez réfléchi et agissez avec prudence.

Prochaine étape : trouvez un moyen de communiquer

Ils ne parleront pas votre langue, et ne seront pas capable de manipuler votre esprit. Il se pourrait qu’ils ne communiquent pas à l’aide de sons, et ils n’entendront peut-être même pas les fréquences sur lesquelles nous dialoguons. Le langage humain, avec sa syntaxe changeante, ne fera pas l’affaire. Vous pouvez parler, mais ça leur donnera seulement une impression générale de la manière dont nous nous exprimons. Dans un premier temps, vous ne pourrez pas exprimer des idées verbalement.

Si les aliens semblent répondre à un stimulus visuel, écrire est votre meilleure chance. Vous pouvez voir s’ils sont sensibles visuellement en observant leur technologie. Y a-t-il des couleurs ? Est-ce brillant, poli, ou décoré avec des symboles ? Si oui, tant mieux : ça facilitera les choses. Sinon, il se peut qu’ils répondent à d’autres radiations. Ça devient compliqué. Vous devrez utilisez des cailloux ou d’autres objets 3D pour communiquer.

Pensez à prendre un stylo. Si jamais ils possèdent une sorte de mécanisme pour écrire, ce ne sera sans doute pas les cylindres bien familiers qui se glissent aisément entre nos doigts.

Les algos, vous connaissez ?

Comment résumer 10 000 ans de découvertes scientifiques de manière universelle ? Facile : les maths. Les extra-terrestres ne sauront pas qui était Pythogore, mais vous pouvez être sûr qu’ils connaîtront son théorème. Le fameux triangle montrera à nos visiteurs que les humains ont la fibre scientifique.

Dessinez un triangle. J’imagine que cela attirera leur attention. Indiquez une légende sur les côtés comme sur le schéma ci-dessus. Ils vont adorer. Vous avez oublié votre stylo, ou ils ne répondent qu’aux radiations gamma ? Il faudra faire avec.

Vous avez un billet et quelques pièces ? Il est temps d’être imaginatif. Pliez le billet comme sur l’image ci-contre pour former un triangle. Indiquez la légende sur les côtés pour démontrer votre maîtrise de la géométrie basique.

Vu que les aliens seront sûrement, avouons-le, des gros intellos, ils voudront probablement nous montrer des choses aussi. Vous serez à des années-lumières de comprendre ce qu’ils font. Ne vous sentez pas mal, même Einstein penserait pareil. Mais vous devrez leur préciser que vous vous sentez plus à l’aise en base 10. Si vous pouvez écrire ou faire un dessin dans le sable, le schéma ci-dessous suffira.

En supposant qu’ils aient au minimum un niveau lycée en maths, les aliens devraient comprendre que notre espèce raisonne en base 10, et avec un peu de chance, vous pourrez commencer à utiliser notre système numéraire pour parler de manière logique. Il se peut qu’ils vous interrogent, avec des questions allant de la description de Pi à la prédiction de nombres premiers, en passant par l’algèbre combinatoire. Si vous ne savez pas, répétez des gestes évidents que vous pourriez faire en répondant « Je ne sais pas » avec vos mains, vos bras et votre visage, afin qu’ils sachent que ces choses vous dépassent.

Je vous suggère de vous replonger tout de suite dans les mathématiques basiques, algèbre et géométrie incluses, afin de ne pas nous donner l’air con en ne sachant pas calculer le diamètre d’un cercle si vous êtes la première personne qu’ils enlèvent.

Gardez bien ça en tête

Ils ne sauront pas qui fut Einstein, mais ils connaîtront le Théorème de la Relativité. Même s’ils l’appelleront pas ça les « Lois de Newton », ils sauront ce qu’est la conservation d’énergie. Ils ne connaîtront pas Mona Lisa, mais ils sauront que l’hydrogène n’a qu’un seul proton. Ils n’auront jamais entendu parler de religion, mais ils pourront vous dire que Pi est un nombre irrationnel. Ils n’auront jamais entendu parler de Darwin, mais ils seront familiers avec le principe de la sélection naturelle. Tout comme avec le binaire, sauf qu’ils n’utiliseront sans doute pas des 0 et des 1. S’ils vous communiquent un message avec deux symboles qui se répètent continuellement, vous saurez que c’est du binaire (peu importe lequel de leurs symboles est équivalent à notre 0 et lequel est équivalent à notre 1).

Une constante universelle qu’il serait bon de mentionner est la vitesse de la lumière, mais n’oubliez pas qu’ils ne sauront pas ce qu’est un mètre ou une seconde. Ils connaîtront les principaux opérateurs mathématiques, mais ils ne sauront pas ce que signifient les symboles « + », « -« , « * », « / » etc. Vous devrez leur expliquer quelques problèmes mathématiques simples pour qu’ils comprennent de quoi vous parlez.

Vous vous débrouillez très bien ! Et après ?

Notre système solaireÀ ce stade, les extra-terrestres devraient avoir compris que nous sommes des êtres intelligents. Mais, avouons-le : vous aurez passé plusieurs heures sur une sorte de vaisseau alien, et vous aurez certainement envie de rentrer chez vous pour prendre une douche. Pour conclure, il est important de leur faire comprendre ces deux points : vous avez le désir d’en savoir plus sur eux, et vous vous proposez d’être leur porte-parole sur Terre.

Essayez de reproduire le schéma ci-contre. Ils comprendront que nous avons des connaissances en astronomie. Dessinez une orbite (faites-la bien ovale, et non un cercle) autour du cercle central qui passe par le troisième point : cela leur fera savoir que nous connaissons notre place. C’est très, très important. Évitez d’utiliser des flèches pour pointer certains éléments, cela ne sera sans doute pas aussi clair pour eux que ça ne l’est pour nous.

Exprimer le fait que nous avons découvert notre place dans l’Univers est la clé. Ça montrera que nous sommes curieux, scientifiques, et que nous désirons en savoir plus sur le cosmos.

Et enfin : faites preuve d’humilité

Évolution de l'espèce humainePour conclure, il faudra leur faire savoir que vous avez étudié l’évolution de notre espèce. Et mettez vos propres sentiments de côté : ne regardez pas les aliens dans les yeux en leur disant que l’Univers a été créé pour nous.

Il y a un nombre que les scientifiques estiment être une bonne mesure du QI cosmique : la mesure de la conscience de soi. Croyez-vous vraiment que c’est un Créateur qui nous a conçus ? Eh bien, mettez ces croyances de côté pendant 5 minutes et dessinez le schéma ci-contre, montrant l’évolution de l’espèce, partant d’une celle simple et se complexifiant pour former un être humain. Ne foutez pas en l’air le test de citoyenneté cosmique pour toute l’espèce humaine, d’accord ?

Comportement amical envers les aliens
Un tel schéma leur indiquera que nous souhaitons en savoir plus sur eux

C’est l’heure de partir : rentrez et prenez place dans l’Histoire

Le plus dur est fait. Il est temps de revenir au sein de notre civilisation, prendre une douche, et devenir l’humain le plus important qui ait jamais existé. Vous serez sans doute le porte-parole de toute l’espèce alien, donc gardez les points suivants en tête.

Faites-vous déposer dans une grande ville

Si vous le pouvez, essayez de diriger les extra-terrestres pour qu’ils vous déposent dans une grande ville. Ce sera difficile, étant donné qu’ils ne sauront pas ce qu’est un kilomètre, le nord et le sud, ou la latitude et la longitude. Pointer du doigt n’est pas une solution non plus. Essayez de dessiner la forme grossière de la ville à laquelle vous pensez ou de la côte. Ils devraient comprendre.

Faites jouer la presse

Ne vous retenez pas de parler avant d’avoir rencontré le président, ou un truc idiot de la sorte. Une multitude de tiers (politique, militaire, scientifique…) vous joueront un mauvais tour s’ils en ont l’occasion. Assurez-vous que tous les reporters aient votre photo, que chaque journal sache que les visiteurs viennent en paix, et que tous les médias fassent ressortir le fait que vous êtes une personne comme les autres qui a vécu une expérience extraordinaire.

Pas de références à la culture pop

Si vous êtes largué au milieu d’une foule de personnes incrédules, ne commencez pas à dire « Ils ne ressemblent en rien à E.T. l’extraterrestre », Spielberg ne mérite pas ça. Gardez vos premiers mots simples et puissants, comme par exemple « Ils viennent en paix » ou bien « Le contact a été établi ». Vous savez, le genre de truc qui pourrait figurer sur un monument. Si vous êtes déposé dans un pays étranger, c’est pas grave : il y aura bien quelqu’un qui vous enregistrera ou qui notera vos propos. N’essayez pas de baragouiner de l’Espagnol qui vous reste du lycée.

Vous serez probablement tué

C’est malheureux. Vous serez l’humain le plus important sur Terre, et pourtant, vous serez très controversé. Il y a tout simplement trop de parties qui voudront votre mort, quelle qu’en soit la raison, et ils réussiront leur coup. Il n’y a pas grand chose à faire contre ça, désolé.

Reproduisez-vous autant que possible

Faites en sorte d’avoir des descendants. Si la progéniture compte pour les aliens, ils établiront sans doute des règles dans ce sens. « Descendant de ________ (votre nom) », ça sonne bien, non ? Et en plus, ça permettra à vos gènes de perdurer pendant très, très longtemps.

Bonne chance, et ne merdez pas !

Tout le mérite pour les idées de ce texte revient à ian de union.io.

Lire la suite

Arrivera-t-on un jour à court de musique ?

Comment quantifier le nombre de musiques qu’il est possible de créer ? Peut-on créer une infinité de sons ? Est-ce que les musiques que l’on crée aujourd’hui sont entièrement nouvelles, ou sont-elles inspirées des musiques déjà crées ? Plein d’intéressantes questions auxquelles tente de répondre Mickael de @vsauce.

Comme il l’indique dans la vidéo, le nombre de musiques qu’il est possible de créer n’est… pas infini. C’est bel et bien un nombre fini. Ce nombre possède plus de 63 millions de chiffres ! À titre de comparaison, le nombre d’atomes qui composent la Terre entière est un nombre sur 50 chiffres. Ça donne le vertige !

Plusieurs choses peuvent expliquer le fait que l’on arrivera probablement jamais à cours de musique. L’une d’entre elles étant que tout est un remix de choses que l’on a déjà pu entendre ou voir par le passé. Nous puisons notre inspiration dans ce que l’on a vécu. Kirby Ferguson, cinéaste new-yorkais, a d’ailleurs réalisé une mini-série de quatre épisodes à propos de ce constat : Everything is a Remix.

Vous ne me croyez pas ? Le site Sounds Just Like… recense les musiques qui se ressemblent. Essayez avec Surfin’ USA (The Beach Boys) et Sweet Little Sixteen (Chuck Berry). Un autre exemple avec des musiques plus récentes : California Gurls (Katy Perry) – Tik Tok (Ke$ha). Encore un : Sweet Home Alabama (Lynyrd Skynyrd) versus Werewolves of London (Warren Zevon). Impressionnant, non ?

Pour finir, la vidéo très intéressante suivant reprend le même principe. Un trio nous montre que seulement 4 cordes, 4 sonorités, se retrouvent dans plus de 80 chansons ! Don’t Stop Believing (Journey), Where Is the Love (Black Eyed Peas), Let It Be (The Beatles), Pokerface (Lady Gaga). Tous ces titres se basent sur les mêmes sonorités.

C’est la beauté de la chose : même si le nombre de combinaisons musicales est infini (le nombre est fini, mais tellement gigantesque qu’on peut le considérer comme infini), nous choisissons inconsciemment de répéter les mêmes sonorités, simplement parce que nous les aimons bien ! Ce qui n’empêche pas de créer des milliers de chansons toutes différentes les unes des autres. Personne ne pense aux Beatles en écoutant Lady Gaga, pourtant, les deux chansons se basent sur la même combinaison de notes. Paradoxal, non ?

Si vous aimez les mind blowers de ce genre, suivez la chaîne de Vsauce !

Lire la suite

Un bonhomme en légos dans l’espace

Deux jeunes ados canadiens, de Toronto précisément, ont envoyé récemment un bonhomme en légos dans l’espace en l’attachant à une petite montgolfière.

Durant 97 minutes, le ballon et son bonhomme se sont élevés jusqu’à environ 24km au-dessus de la surface de la Terre, avant que le ballon n’explose. Fort heureusement, les créateurs de l’expérience avaient prévu un petit parachute pour que tout l’équipage redescende sur Terre à bon port, à 120km du lieu de lancement (ils l’ont retrouvé grâce au téléphone portable qui y était fixé).

Durant toute l’opération, 4 caméras ont pu filmer les images impressionnantes que voici ci-dessous :

Lire la suite

Symphony of Science – the Quantum World

Vous avez toujours rêvé que Morgan Freeman et Steven Hawking vous donnent une leçon de sciences façon R’n’B avec un petit auto-tone ? Alors regardez cette vidéo qui assouvira tous vos désirs !

Symphony of Science – the Quantum World est une vidéo mise en ligne mardi donnant une vraie leçon de sciences de manière amusante et ludique, sur le thème des atomes, des particules qui constituent notre univers, et plus particulièrement sur la théorie de la physique quantique.

Lire la suite