Skip to main content

Comprendre le problème avec le filtrage de Free

Ces jours-ci, vous avez dû en entendre des vertes et des pas mûres sur Free, qui a mis en place (uniquement sur ces nouvelles box Revolution, et donc uniquement une partie de ses abonnés) une option activée par défaut qui permettait de masquer la publicité sur tous les sites Internet (sauf ceux dont il est actionnaire ou partenaire tel quel Le Monde ou Dailymotion). Suite au recadrage de la ministre Fleur Pellerin, Free a désactivé son filtre.

Filtrage, censure, mise en péril du modèle économique de millions de sites web, mise à mal de la neutralité du web… sont les mots que vous avez dû entendre pour qualifier cet acte. Certains articles prennent carrément la défense de Free ; d’autres le désignent comme l’ennemi public numéro un et n’hésitent pas à le lyncher sur la place publique.

Bien que je ne sois pas favorable à ces techniques de filtrage, je trouve qu’il est important de regarder l’affaire d’un oeil objectif afin de bien en comprendre les tenants et les aboutissants, et ne pas s’en tenir à la vision manichéenne « Free cay le bien, la pub nous fait chier » vs. « Free cay le mal, ils censurent le web et tuent des sites webs et des bébés phoques ».

Et j’ai pour cela trouvé deux articles très intéressants : le premier provient de Blogmotion (Pourquoi Free n’aurait pas dû filtrer les publicités), et le deuxième provient de Slate (Free et le filtrage de pubs par défaut: pour ceux qui n’ont pas tout compris).

Je vous suggère la lecture de ces deux articles afin de bien comprendre le problème de fond 🙂 l’article de Blogmotion donne, au passage, les détails techniques de ce filtrage, pour les curieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.